Carnet de route

Tour et ascencion du mont Viso (3841 m)

Sortie :  tour et ascension du Mont Viso 3841m du 04/08/2014

Le 13/08/2014 par Benjamin Desfossez

Jour 1 Lundi 4 Août: 
Le rendez vous était donné à 7h à Sallanches pour prendre le mini bus direction la Roche Ecroulée (1776m).
C'est après une longue route (250km et 5h) que nous arrivons sur le lieu du départ de notre boucle.
Le paysage est différent de nos montagnes haut savoyarde, beaucoup de Mélèzes et de pins Cembro jonchent les sentiers, la végétation y est plus aride.
Une fois le casse-croute pris et nos gros sacs montés sur le dos, nous démarrons notre trek en remontant le torrent du Guil. La face Nord Ouest du Mont Viso s'offre à nous comme toile de fond jusqu'à l'arrivée au refuge du Viso (2460m), seul refuge français où nous dormirons de notre boucle.
Nous retiendrons le repas original: soupe à l'oignon, poulet à l'indienne et surtout le carpaccio de fromage tant la tranche était fine!
J'ai entendu par la suite que le mardi soir ils avaient servi du b½uf au chocolat! Amateur de cuisine originale ce refuge est pour vous!

Jour 2 Mardi 5 Août:
Levés vers 7h, nous prenons un maigre petit déjeuner, les gardiens avaient dû penser que nous étions au régime en nous ne servant qu'une seule tranche de pain par personne mais heureusement plus épaisse que la tranche de fromage de la veille au soir!
L'estomac quasi vide, nous quittons le refuge pour revenir sur nos pas de la veille afin d'aller au col de la Traversette (2947m). Sous le col se trouve un tunnel qui a été creusé pendant l'été 1479 et 1480, il servait au trafic de sel. La visite y était interdite car le tunnel est en cours d'étude archéologique.
De l'autre coté du col nous basculons dans le versant du Pô, nous pouvons remarquer de nombreuses traces de la seconde guerre mondiale avec des anciens fils barbelés, anciennes casernes, etc.
Nous descendons jusqu'aux sources du Pô accessibles en voiture. Après une petite montée, nous arrivons au lac Fiorenza où nous prendrons le pic nic fourni par le refuge du Viso. Nous retrouvons ce fameux carpaccio de fromage, cela doit être une spécialité locale ou alors le fromage doit être rationné...
Nous continuons à monter pour accéder à un magnifique balcon sur le lac Chialetto dont nous ferons quasiment le tour pour ensuite prendre un sentier balcon très minéral avec une belle ambiance haute montagne grâce au brouillard et aux névés persistants de la face Nord Est du Viso jusqu'au refuge Quintino Sella (2640m) où nous passerons la seconde nuit.

Jour 3 Mercredi 6 Août:
Le jour J...... celui que tout le monde attendait et/ou appréhendait!
L'ascension du mont Viso par la voie normale, la face Sud.
Jusqu'ici, ce sommet est resté très pudique car caché par la nebbia. Seules les photos dans les refuges et les topos nous indiquent le ton de la difficulté technique du projet.
Après un levé très matinal et un bon petit déjeuner nous quittons le refuge à 4h30 pour nous diriger vers le bord du lac Grande di Viso. La marche nocturne nous permet un réveil en douceur ce qui va vite être nécessaire pour passer en sécurité le pas des Sagnettes. Ce passage, très aérien, est équipé d'une chaine sur un dénivelé proche de 300m, le faux pas est interdit. Il permet d'accéder au col des Sagnettes à 2990m d'altitude.
De ce col, que nous atteignons à l'aube, nous voyons le sommet du Viso rougeoyant par la lumière du soleil levant, spectacle magnifique! Nous pouvons deviner de là le cheminement pour atteindre le sommet. Après la descente dans le vallon de Forciolline nous remontons dans la moraine pour ensuite prendre pied et chausser les crampons sur le névé en bas de l'ancien glacier du Viso, nous sommes à ce moment là au pied de la face Sud. Par une pente de 30° en neige très dure nous atteignons une traversée par la droite indiquée par un cairn marron entouré de parchemins de prière. Cette traversée passe par le bivouac Andreotti (3225m). La neige est encore bien présente sur le parcours, le regel nocturne à cette altitude rend indispensable l'utilisation des crampons loués au refuge. C'est avec une grande fierté que toute l'équipe progresse avec le même matériel que celui utilisé par les premiers alpinistes à avoir atteints le sommet en 1861 et nous nous sommes dit que 5¤ pour pouvoir utiliser les crampons de William Mathews, Frederick William Jacomb, Jean-Baptiste et Michel Croz était donné! Nous remercierons le gardien guide antiquaire à notre retour...
Après avoir passé les névés, nous retrouvons nos vibram dans des rochers et par une successions de cheminées et vires nous retrouvons de nouveau un passage en neige qui nous impose une séance d'archéologie métallurgique mais toutefois plus courte que la première. Enfin nous retrouvons un rocher sec et heureusement car les pas deviennent plus athlétiques et la pente se redresse encore. Encore un petit effort et nous atteignons le sommet (3841m) avec un grand beau temps et une vue à 360° exceptionnelle! La dominance du sommet par rapport aux autres nous donne l'impression d'être en avion!
Nous nous embrassons, nous nous félicitons, nous nous prenons en photos puis après le casse croute nous nous encordons pour la redescente. La désescalade n'est pas difficile mais la chute est interdite à beaucoup d'endroit, nous progressons alors lentement en faisant attention à l'autre. La nebbia nous a rattrapé 200m sous le sommet, timing impeccable. La neige bien ramollie pour la descente nous dispense d'un hommage aux pionniers du Viso mais pas d'un assurage corde tendu et de quelques appréhensions pour certain(e)! Petite pause au col des Sagnettes, petite prière à la Sainte Vibram et c'est parti pour la descente du pas des Sagnettes. La chaine entre les jambes nous voila partis tels des pompiers lorsque une alerte au feu retentie! Pareil mais avec moins de classe et sans tourner autour du mat! Les pieds contre le rocher comme un rappel. Que d'émotions! Le retour au refuge se fera dans la bonne humeur et nous y retrouverons notre président qui avait fait demi-tour peu avant l'aube.

Jour 4 Jeudi 7 Août:
Ah enfin une grasse mat! levé à 7h nous prenons le petit déjeuner avec appetit.
Nous partons du refuge en descendant encore une fois au lac Grande di Viso puis le lac de la Sagnette.
Une longue pente douce montante nous emmène au col Gallarino (2727m) puis au col San Chiaffredo (2764m).
Nous sommes passés dans une forêt de cairn où se dressent plusieurs centaines de pierres, désormais le caf de Sallanches a lui aussi son cairn.
Nous continuons à perdre de l'altitude, nous retrouvons les mélèzes et les pins Cembro. Après une descente assez raide dans la forêt et le casse croute, nous rejoignons le magnifique vallon de Vallanta que nous remontrons jusqu'au refuge Vallante (2420m) au pied de la face Ouest du Viso dont l'architecture ne laisse pas indifférent.
Nous n'oublierons jamais la disposition des lits dans le dortoir de 40 personnes, là aussi la chute était interdite...
Nous avons fait une promenade à coté du refuge pour découvrir de nombreuse espèces de fleurs présentent dans le secteur: Edelweiss, joubarbe, androsace, renouée bistorte, linaigrette, géranium et j'en passe... C'est incroyablement fleuri pour l'époque!

Jour 5 Vendredi 8 Août:
Après une très mauvaise nuit dû à la symphonie d'instruments à vent et à la peur de tomber, nous prenons le petit déjeuner. Nous partons en direction du Nord pour passer le col Vallanta (2815m) où persiste un gros névé.
Ce fut la dernière montée de notre boucle, nous redescendons le vallon du Guil dont sa source est le lac Lestio puis nous passons en contrebas du refuge du Viso. Par un sentier balcon sur le torrent du Guil nous rattrapons la piste jeepable pour rejoindre le minibus.

Ce fut donc 5 jours intenses avec au total 4300m de dénivelé et 30h de marche avec à la clef l'un des plus beaux belvédère des Alpes.
Ce fut aussi un grand moment d'échange entre les anciens montagnards et les ptis jeunes!
Un séjour donc très enrichissant et de toute beauté, un grand merci à Alain Reynal et Michel Rapin pour l'organisation, leurs conseils et leur patience.

Benjamin DESFOSSEZ







CLUB ALPIN FRANCAIS SALLANCHES
201 RUE ST JOSEPH
74700  SALLANCHES
Contactez-nous
Tél. 201 Rue St Joseph 74700 SALLANCHES
Permanences :
jeudi 20:30-22:00
Agenda