Carnet de route

Arêtes de Follys

Le 28/05/2014 par Sylvie
En cette mi-mai, Sophie nous propose une sortie pour débutant : l'Arrête de Follys avec une pause au chalet de ses parents. Mais au vu de la qualité de marche des inscrits, ce n'est plus une sortie pour débutant mais une remise en jambe pour débuter la saison d'été. Sophie revoie donc son itinéraire pour qu'il soit à la juste mesure des participants.
Pour moi, c'est ma première sortie de la saison, n'ayant pas vraiment randonnée cet hiver, j'avais un peu peur de ne pas être à la hauteur mais pour finir, tout s'est bien passé.
 
La sortie commence avec 3 points de ralliements pour récupérer tout le monde sur la route : Sallanches, Magland et enfin, Cluses. Malgré quelques petits déboires pour certains chauffeurs afin de récupérer les voitures de têtes, tout le monde arrive au point de départ de la randonnée. 
Sur le parking, les dernières accolades des retrouvailles se font et tout le monde se prépare.
Nous sommes une vingtaine et avec la mascotte de la journée, Tiki. Nous partons. Des petits groupes se forment par affinité, par capacité ou par sujet de conversation tout au long du chemin mais tous unis. Nous faisons notre première pause. 
 
Je découvre un paysage magnifique, j'en ai plein la vue. Comme d'habitude quand je pars en montagne. Je sais que Sophie a eu raison de me pousser à faire cette sortie. A peine commencé, le contrat est déjà rempli. 
Sophie nous expose le programme de notre journée : une petite montée par ici, une traversée par là, un petit tour là-bas,... Bref, elle nous a concocté un beau programme ! 
 
Une fois que tout le monde s'est bien reposé, restauré, enlevé les couches (il commence à faire chaud en plein soleil), nous repartons. Nous faisons notre première grimpée pour aller voir un autre vallon. Arrivé là-haut, nous nous arrêtons pour prendre des photos et les conversations vont bon train. Nous repartons, direction de l'autre coté d'une montagne dont j'ai oublié le nom, pour allé voir une autre vallée. Nous traversons par le pied de cette montagne sur un petit chemin plus ou moins escarpé. Plus haut, un pierrier. Certains d'entre nous, ceux qui ont des bons yeux, voient des chamois. On commence à les compter « un, deux, trois... Oh ! Un autre ici, et un autre là, à coté du gros cailloux... » Bref, nous avons tous du mal, plus ou moins à discerner et à les compter.  Personne n'avait pensé à prendre les jumelles... ! Alors, Tiki, voyant nos difficultés, se propose de nous aider à les compter, il part à leur rencontre. Sa maîtresse n'en pense pas de même ! Et petit à petit, nous voyons bouger, puis courir, faire des bonds au sommet du pierrier, pas 3, pas 10 mais tout un troupeau de chamois. Et nous sommes tous là, à les admirer, comme des enfants. Après avoir fait son effet, Tiki, revient avec nous. Bon, ce n'est pas tout mais il faut avancer ! Nous continuons donc, notre bonhomme de chemin. Ensuite, nous rencontrons des restes de neige pour nous dire que l'hiver n'est pas si loin, en définitif. Nous arrivons à un point de vue où l'on décide de s'installer pour manger. Les échanges de convivialité se font. Chacun prend plaisir à partager ce qu'il a(p)porté et à goûter ce qui a été ramené. Catherine, nous fait partager son gâteau que tout le monde apprécie. Sylvie C. nous propose de goûter les siens en bas chez les parents de Sophie. Nous repartons donc, en sens inverse jusqu'à prendre une arrête qui va nous mener au lieu de rendez-vous. 
Pour moi, le redémarrage est un peu dur : je trouve mon estomac bien lourd. Bizarre !!! Mais chemin faisant, cela passe. Ouffff !!
 
Après bien des conversations, de repérage sur les montagnes avoisinantes, nous arrivons, comme un troupeau, au chalet. Ses parents nous accueillent chaleureusement, nous offrent le café et des gâteaux. Sylvie nous fait aussi goûter les siens qui partent aussi très vite.
N'étant jamais venue au chalet, je profite d'une visite guidée pour aller admirer ce qui a été autrefois, l'étable, ainsi que le travail de rénovation nécessaire pour devenir ce qu'il est aujourd'hui.
Voici le moment venu de quitter le chaleureux endroit, pour retrouver voitures et civilisation.
 
Je remercie Sophie, encore une fois, de nous avoir fait profiter de cette sortie et à ses parents pour   leur chaleureux accueil.






CLUB ALPIN FRANCAIS SALLANCHES
201 RUE ST JOSEPH
74700  SALLANCHES
Contactez-nous
Tél. 201 Rue St Joseph 74700 SALLANCHES
Permanences :
jeudi 20:30-22:00
Agenda