Carnet de route

Osttirol trip - avril 2016 Massif du Grossvenediger - Grossergeiger

Le 12/04/2016 par Jean-Christophe VIGNOUD

Ca y est c'est parti, départ pour cette petite virée en Autriche proposée par Philippe.
Bon, la météo et les conditions de neige sont un peu incertaines mais qu'à cela ne tienne il en faut plus pour inquiéter notre petite équipe.
Rendez-vous à 5h devant le Rosay pour embarquer dans le Berlingo de Jean-Claude. On case les 5 skieurs sans aucun problème dans la voiture avec toutes les affaires et c'est parti !
L'équipe se compose de Philippe, Mike, Jean-Claude, Jean et Jean-Christophe, et l'on va rejoindre Madeleine et Jean-François.
Le trajet se passe bien. Jean-Claude assure en conduisant tout le trajet qui passe au final assez vite (faut dire que Jean-Claude double même les Italiens sur l'autoroute du coup c'est sur que le trajet passe rapidement).
On se retrouve sur le parking au pied du refuge et l'on attaque le pique-nique avant les efforts. Super synchro, Madeleine et Jean-François arrivent dans la foulée pour casser la croûte ensemble, et on attaque ensuite la montée au refuge avec une température bien élevée et un enneigement assez faible pour la saison.
La montée à Johannishütte se passe bien, le refuge est vraiment très sympa et après l'installation dans le dortoir (où nous sommes seuls) on attaque l'activité dans laquelle on excelle, c'est à dire l'apéro ;-) On enchaîne sur un excellent repas, on nous propose même un menu végétarien pour ceux qui veulent.
Après au dodo pour une bonne nuit de sommeil (couché vers 8h c'est sûr que ça permet de recharger les batteries) après cette journée au réveil bien nocturne.
Petit dej au niveau du reste ! c’est à dire fruits frais, fromage blanc aux myrtilles, différents pains et confitures a volontée, et même du Nutella pour les amateurs de grai$$e palmée ;-)
Pour la première journée on décide de faire 2 groupes, Madeleine, Philippe et Jean-Claude partent pour le Hoher Zaun et Mike, Jean, Jean-François et moi embarquons pour un petit tour autour de la Kristallwand.
Là, au moment de partir JF se rend compte que son ARVA dernière génération (Ortovox Focus F1 ;-)) ne fonctionne plus !!
Bon heureusement le gardien en a un de rechange et on en a un en rab dans la voiture.. mais JF vient de gagner un aller retour (2h de remontée sous la chaleur) à la voiture après la sortie !!!.
Départ tous ensemble presque en même temps (certaines personnes sont moins efficace au décollage ;-) puis les routes se séparent.
Le temps est assez maussade, un ciel gris, beaucoup de vent et peu de regel mais il en faut plus pour nous démotiver (surtout que le gardien nous a annoncé une éclaircie à 10h donc aucune inquiétude à avoir ;).
Après une première descente on s'arrête pour dépeauter, et là, il est 10h et yesS! L'éclaircie est bien là J
On attaque la montée de la Kristallwand par une ascension directe sous le sommet, Jean nous fait une super trace et le premier sommet du séjour est atteint (avec un bon vent pour nous accueillir). On rejoint le glacier et là on se re-sépare une fois de plus en 2 groupes (bon ça commence à faire pas mal de groupes ! mais après promis on arrête, hihi!). JF et Mike redescendent (Mike pour soigner ses pieds et JF pour garder des forces pour aller chercher l'ARVA à la voiture). Avec Jean on part pour le Hoher Zaun. Le sommet est un peu pris dans les nuages mais bon, on a de la chance car il y a une nouvelle éclaircie qui nous permet de profiter de la belle vue et prendre des photos.
La descente se passe bien mais on a raté le bon timing pour la moquette (là on est plutôt dans la plongée sous marine :o).
Retour au refuge et là je vous le donne en mille. Que fait on ? et ben on enchaîne sur le goûter avec les bonnes pâtisseries Autrichiennes (apfelstrudel), puis apéro (avec tout ce qu'on a monté on ne devrait manquer de rien), puis repas végétarien pour tous. Encore une bonne nuit, un super petit dej le matin, puis on plie les gaules direction le Grossvenediger et la Kürsingerhütte, le second refuge du parcours.
Bon, toujours deux départs, on n’arrive pas à être tous au même niveau d'efficacité le matin ;-)
La montée se passe bien mais le vent est encore plus fort que la veille. Arrivés avant la dernière arête vers la crête sommitale on pose les skis à l’abri du vent puis direction la croix du sommet.
Super sommet, on est tout seuls et malgré le vent on en profite pour faire plein de photos. On repars aux skis, rechausse puis on entame la descente. Philippe gère le cheminement à travers le glacier et on atteint le méga refuge Kursinger (de loin on dirait un hameau!).
Bon, encore un super refuge et un super accueil, encore une chambre juste pour nous, de bonnes bières à la pression, et un bon repas avec toujours la possibilité de choisir entre repas végétarien où pas (on commence vraiment à s’habituer à ce standing, le retour aux refuges français va être dur!).
Le lendemain on part en direction du 3ème refuge avec pour objectif l’ascension du Grossergeiger qui à une saveur toute particulière pour Philippe car ce sommet porte le nom de sa famille maternelle.
Là on à une super journée. Montée jusqu'à un col en profitant de la belle météo pour prendre plein de photos. Les paysages sont vraiment superbes. Du col Maurertörl petite redescente, puis on rattaque la montée sur le glacier. Jean François qui décidément n'a pas de chance avec son matériel casse un couteau !!! Le sort s'acharne sur lui mais même avec un seul couteau il arrive à atteindre le sommet à skis comme tout le monde.
Au sommet on profite du beau temps pour immortaliser ce beau moment. On prend plein de photos dont certaines assez acrobatiques ;)
La descente est vraiment magnifique et là, comme on est avec Philippe et bien on est pile poil dans le timing pour avoir de la neige excellente. Arrivée au dernier refuge (Essener Rostocker hütte) et je vous le donne en mille ! et ben comme d'habitude goûter, apéro, sieste pour certains.
La gardienne vient demander à Philippe combien de repas végétarien pour le soir et là on commet une petite erreur. On avait pris l'habitude de choisir si l'on était végétarien où pas en fonction du menu mais là on ne la lui fait pas. La gardienne ne veut pas nous annoncer le menu. On est végétarien ou on ne l'est pas ;-) ducoup dans le doute Philippe dit que l'on est 3 végétariens.. par contre il va falloir être prudent et ne pas changer les personnes végétariennes en fonction des soirées sinon je pense que la gardienne va nous passer l'envie de jouer à ce petit jeu ;-)
Encore un bon repas et l'on cherche où se trouve le gardien pour qu'il nous donne des infos sur les sorties envisagées. Mais où est-il ? on ne le voit pas réapparaître avant un bon moment.. En fait il était en train de réparer le couteau cassé de Jean-François !! le gardien lui à fait une super réparation de fortune et l'on pourra repartir sans problèmes.
Enfin c'est sans tenir compte de la météo. Le soir il se met à pleuvoir au niveau du refuge. Au réveil il neige et il y a du brouillard. Les prévisions météo sont vraiment pessimistes pour la fin de la semaine, du coup on décide collectivement de redescendre dans la vallée et de rentrer à la maison. La descente se passe sous la pluie avec pas mal de déchaussages. Sur le chemin du retour on s'arrête encore un coup boire une bière tous ensemble dans la paisible vallée de Pragraten, puis nos routes se séparent. Vraiment un super séjour ! un grand merci à tout le monde pour la bonne ambiance et un grand merci à Philippe et Mike pour les questions d'organisation. A refaire très bientôt







CLUB ALPIN FRANCAIS SALLANCHES
201 RUE ST JOSEPH
74700  SALLANCHES
Contactez-nous
Tél. 201 Rue St Joseph 74700 SALLANCHES
Permanences :
jeudi 20:30-22:00
Agenda